Unisexe, gender-fluid, neutral, non genré, mixte etc. Ces termes d’un genre nouveau se multiplient sur les réseaux, mais aussi dans nos penderies, et on peut se sentir parfois perdus. Derrière tous ces concepts, qui ont traversé l’Atlantique et parfois sans traduction, se tisse la notion de genre, et ce qu’elle englobe. À partir des études des Gender Studies (ou Études du Genre) qui sont majoritaires aux États-Unis, il découle un grand nombre d’idées qui veulent révolutionner la société. Pour simplifier (parce que c’est plus facile pour nous de le comprendre ainsi), il s’agit de différencier le genre et le sexe biologique des individus. On peut naître « femme » sans se reconnaitre dans les caractéristiques féminines telles que définit par la société. Autrement dit, si le sexe est une donnée biologique, le genre est une construction sociale.

La mode unisexe n’a pas pour but de nous faire changer de genre, mais simplement de venir effacer les distinctions faites par la société selon le sexe de naissance. On postule que ce sont ces mêmes distinctions qui donnent naissance à des discriminations dans les relations sociales ou encore dans le monde du travail. Une femme (au sens biologique du terme) n’est pas obligée de mettre des jupes, soit. Mais, surtout, l’unisexe soulève de multiples réflexions : pourquoi certains vêtements, par leur forme ou leur coupe, sont réservés aux femmes ou aux hommes ? Pourquoi, même, existerait-il deux rayons distincts ? Que disent nos habits de notre vision des hommes et des femmes ? Quelles inégalités révèlent-ils ?

On est d’accord : il y a beaucoup de questions, et nous n’avons pas toutes les réponses, cependant dans la suite de l’article, vous retrouverez quelques pistes pour mieux comprendre la mode unisexe.

L’unisexe : une simple tendance ?

Ces dernières années, la mode unisexe s’impose de plus en plus dans les styles des marques, que ce soit dans les coupes oversize ou les couleurs plus neutres. Au-delà de la tendance, pouvons-nous y voir un réel engagement ?

Les styles unisexes ou neutres

La mode unisexe a pour but de :

  • libérer les corps des attentes de la société ;
  • gommer les différences entre les hommes et les femmes dans leur façon d’occuper l’espace ;
  • permettre un choix libéré des stéréotypes.

Le vêtement est pris pour lui-même, il n’a pas d’autre but que de nous plaire et d’être confortable. Les pièces sont intemporelles et donnent un style moderne.

Au-delà de la simple tendance, réinterroger les vêtements que l’on porte, c’est aussi réinterroger les rôles féminins et masculins en société. En gommant les différences, on libère les individus des clichés et des attentes.

Jusqu’ici, la mode neutre est plutôt masculine. En effet, lorsqu’on souhaite s’habiller neutre, on choisit généralement des coupes considérées comme plus masculines : des pantalons droits, des couleurs sobres, des matières plus épaisses etc. Dans le même ordre d’idée, on se rend compte qu’une fille peut facilement porter du sportswear, des costumes, alors que ce sera moins évident de s’habiller en jupe ou un minishort quand on est un garçon.

La mode unisexe et le féminisme

Le féminisme permet de soulever plusieurs paradoxes, dont ceux-ci :

  • les vêtements dits « féminins » sont souvent plus étriqués et moins confortables alors que ceux catégorisés « masculins » sont plus neutres ou universels ;
  • les hommes sont moins libres dans leurs choix vestimentaires puisque les vêtements féminins sont plus stéréotypés.

Encore une fois, il semble que neutre soit synonyme de masculin. L’homme est toujours l’universel, tandis que la femme semble se construire toujours à partir de lui. Avec la mode unisexe, le but est de déconstruire le regard qu’on porte sur les habits, de décoloniser les différents territoires de la mode. Que chacun et chacune puisse porter ce qui lui plait.

Pourquoi choisir des vêtements unisexes pour un enfant ?

Chez les enfants, l’unisexe les met sur un pied d’égalité puisqu’on ne les habille plus selon qu’ils soient filles ou garçons, mais selon leur âge et leurs besoins réels d’apprentissage et d’épanouissement.

L’unisexe, pour plus d’égalité chez les tous petits

L’unisexe chez les enfants est primordial puisqu’il est d’abord pédagogique. Ce sont les adultes de demain, et afin d‘aller vers plus d’égalité, il est nécessaire de commencer dès le plus jeune âge. Après tout, les a priori sur les couleurs, les coupes et les matières des habits sont portés par des regards adultes. Il faut apprendre à éduquer le regard dès l’enfance et à prendre le contrepied de tout ceci. L’unisexe chez les adultes pour le moment est circonstancié à la mode. Ce n’est pas un engagement. Si l’on veut changer les choses, il est nécessaire de libérer les enfants de ces stéréotypes.

L’unisexe, un combat qui en cache un autre

Enfin, demandons-nous pour quelle raison, on tient à habiller nos enfants comme des adultes ? Que projetons-nous sur leurs corps ? Encore cet été 2022, nous avons vu passer une polémique sur le fait que les petites filles ne devaient pas être torse nu à la plage ou à la piscine. Le regard des adultes sexualise le corps des enfants. Cette hypersexualisation n'est pas appropriée à leur âge et peut avoir des répercussions nuisibles sur l'estime de soi des enfants et l'égalité des chances. Aussi, permettre à nos enfants de s’émanciper des stéréotypes dès l’enfance, c’est aussi une façon de les protéger.

L’unisexe : vers une neutralité ou une neutralisation ?

SI l’unisexe est neutre, on ne cherche pas à neutraliser les différences, mais les inégalités. On ne nie pas les sexes, ni la biologie : on cherche simplement à offrir aux enfants tous les choix, tout en garantissant leur confort et leur bien-être, adaptés à leur âge.

Par ailleurs, l’unisexe impose souvent des couleurs sobres et discrètes puisque les couleurs flamboyantes, acidulées ou encore pop sont souvent considérées comme « féminines » et donc non universelles. La première étape de la mode unisexe a d’abord été de s’emparer des couleurs telles que le beige, le marron, le nude. Les tons de l’unisexe ont donc assez connus. Mais aujourd’hui, parce que la mode unisexe évolue, on crée des vêtements beaucoup plus colorés, aux couleurs acidulées et vibrantes. Le but n’est plus d’éviter certaines couleurs, mais bien de se les réapproprier toutes.

C’est d’ailleurs le leitmotiv chez Cheekaboum. Notre palette de couleurs est large, on choisit la diversité de la vie, son peps. Nos vêtements deviennent un message positif qu’on envoie au monde et une façon singulière de s’exprimer ! Et quoi de mieux que le jeu des couleurs pour inspirer nos enfants ?

Afficher tous les articles

7 raisons de choisir des vêtements unisexes pour son enfant

De quoi un enfant a-t-il besoin pour bien grandir ? D’une grande dose d’amour. Sans aucun doute. D’une alimentation conforme à ses besoins. Certain...

L'unisexe pour enfant : un gage de durabilité !

Pour aller peu à peu vers une consommation plus raisonnée, l’une des possibilités qui s’offre à nous est de faire vivre durablement le vêtement, ap...